La Pascaline De Dissertation

Les meilleurs livres de rédaction

Pour le personnel se trouvant sur la rémunération à la pièce du travail la raison pour le calcul du salaire sont les ordres et d'autres documents, sur les travaux accomplis au cours du mois conformément aux normes de rendement affirmées et les tarifs.

Une large utilisation des moyens des équipements informatiques a amené à l'apparition des nouveaux accueils et les moyens de l'organisation du compte. Sont élaborés les formes de la comptabilité. Leur particularité distinctive est la possibilité de la rédaction en régime automatique, généralisant l'information d'escompte dans les coupes nécessaires à la gestion, le contrôle, l'analyse et la rédaction des états financiers.

De plus les programmes du traitement de l'information comptable doivent être adaptés aux règles de la conduite de la comptabilité. Cela se rapporte à la représentation des registres comptables dans l'aspect confortable pour la lecture, l'impossibilité des corrections non sanctionnées dans les inscriptions etc.

L'initiation de l'exécution des opérations dans l'ordinateur. Le système informatique peut accomplir certaines opérations automatiquement, et en outre de ceux-ci est documenté pas absolument, comme cela se fait dans les systèmes non automatisés de la comptabilité, puisque le fait lui-même de l'acceptation d'un tel système à l'exploitation par l'administration suppose implicitement la présence des sanctions correspondantes.

À la rémunération à l'heure du travail de la raison pour du salaire servent : la table du compte du temps, la fiche d'immatriculation avec la désignation de la catégorie, i.e. le taux du travailleur, la position sur etc. À à la forme de la rémunération - titulaire, la position sur le décernement des récompenses, les ordres et sur les suppléments et etc.

Les sommes ayant à payer en des jours du congé le mois suivant, doivent être portées au fonds de la rémunération du mois que permettra régulièrement de distribuer les dépenses du travail entrant dans le prix de revient. Les versements d'assurance doivent être calculés le mois, dans qui selon aux documents on produit le calcul et des sommes, y compris selon les congés passant.

Aux jours fériés les travaux, l'arrêt de qui est impossible selon technologique (sans arrêt les entreprises en service), les travaux provoqués par la nécessité des services aux ménages, ainsi qu'urgent de réparation et de manutention sont possibles. À des jours de sortie et de fête le jour férié sur suivant après de fête la journée de travail.

Si pour quelques raisons le salaire à l'entreprise pour l'exercice n'était pas calculé, les paiements à ne sont pas produits, et les sanctions d'amende pour cela ne suivent pas. Il faut présenter de plus les documents sur l'impossibilité du paiement des versements.

Au calcul de la somme de la collecte de but on exclut les moyens calculé par les payeurs de la collecte : sur le contenu de l'administration municipale des services (branches) de district des affaires intérieures, sur l'aménagement du territoire de la ville, sur les besoins des institutions de la formation se trouvant dans la conduite du secteur urbain d'éducation nationale, pas plus 1 % sur chaque direction.

- Dans le cas où dans la période de comptes uns ou deux mois sont récupérés non entièrement, par voie de la division de la somme calculée du salaire dans la période de comptes sur la quantité totale des jours définis pour les mois entièrement récupérés, à partir des conditions établies pour la période entièrement récupérée, et pour non des mois récupérés, à partir des conditions, ¡ÙÕ pour la période non entièrement récupérée.

La rémunération à l'heure du travail est que l'on paie le travail l'unité de temps conformément au taux. Les taux peuvent être les sentinelles de jour, mensuel. Le salaire est défini par voie de la multiplication de l'horaire taux par le temps récupéré, au système simple périodique.

Il se caractérise (selon ) l'approche de l'estimation du dépôt de travail du travailleur, pour quoi s'établit l'ensemble des paramètres : d'une part, l'ensemble des normes du travail (le temps, la production), avec l'autre - l'ensemble des normes du paiement (les taux, les salaires, les suppléments, les majorations).